Le Mont d'Or revient le 10 septembre !
Rendez-vous à la Haute-Foire de Pontarlier du 14 au 18 septembre pour la traditionnelle coulée du Mont d’Or.

Les appellations

L’AOC, c’est signé

Pour être reconnu AOC, le produit doit être le fruit d’une expérience ancestrale et jouir d’une notoriété historique. Aucun souci à ce niveau-là pour le Mont d’Or ! Autres conditions, administratives celles-là : faire l'objet d'une procédure d'agrément par l'INAO et d'une publication par décret ministériel. Mais là encore, nos producteurs n’ont pas hésité à se remonter les manches. L’AOC récompensera leurs efforts dès 1981. Cette certification reconnaît officiellement le territoire d’un produit dont la qualité est due essentiellement au milieu géographique. Et par milieu géographique on entend autant la dimension humaine que naturelle.

Parfois imité, jamais égalé

Quelques industriels ont bien essayé de surfer sur la vague du Mont d’Or mais sans succès. Ne fabrique pas un Mont d’Or qui veut ! L’AOP en définit d’ailleurs précisément les conditions de production. D’abord les vaches : uniquement des Montbéliardes ou des Simmental françaises. Chacune de ces dames doit bénéficier d’un hectare d’herbe minimum ! Et pour l’hiver, pas question de recourir aux produits d’ensilage et autres aliments fermentés, l’alimentation doit être à base de foin. Même les fameuses sangles et boîte d’épicéa sont consignées dans le cahier des charges du Mont d’Or. Tout cela fait d’ailleurs l’objet d’un décret ministériel paru au journal Officiel le 19 mai 2006… c’est dire.

Origine : Haut-Doubs

La zone de production de l’AOP Mont d’Or se situe à 700 m d’altitude minimum. Elle s’étire le long de la frontière Suisse entre le saut du Doubs et la source du même nom. Levier, Montbenoît, Morteau, Mouthe, Pontarlier, Maîche, Le Russey… sont autant de cantons dans lesquels on trouve des producteurs de Mont d’Or. Pour faire court, disons que le Mont d’Or est fabriqué dans les montagnes du massif jurassien au cœur du Doubs. On appelle cette région le Haut-Doubs.

De l’AOC à l’AOP

L’Appellation d’Origine Protégée apporte une garantie à l’échelle européenne à tous les produits bénéficiant d’une AOC. Une telle certification renforce leur crédibilité aux yeux des consommateurs et leur permet ainsi de se développer à l’abri de toute concurrence déloyale. Le Mont d’Or ou Vacherin du Haut-Doubs bénéficie de l’AOP depuis le 21 juillet 1996. Cette appellation est associée à un signe officiel dans l’ensemble des pays de l’Union Européenne, reconnaissable par le logo officiel, rouge et jaune.

On peut être né il y a plusieurs siècles et avoir des nouvelles fraîches à partager régulièrement. La preuve !
Hummmm… que ça sent bon ici ! Normal, dans cette rubrique, on cuisine le Mont d’Or à toutes les sauces !